Recevez nos alertes réassort en avant-première !

Et suivez le lancement de nos prochains vêtements !

Good News

Very Good People : Emma, cofondatrice de Pampa

A propos de Vans noires, de couronnes de fleurs, de design végétal et de gym suédoise...

La série d’interviews Very Good People rassemble les gens qui nous inspirent. Ils nous parlent de leur activité, de leur relation aux vêtements, de l'évolution de leur style, de leurs habitudes conscious (ou pas). Enjoyez, commentez, et s’il y a quelqu’un que vous voulez qu’on aille rencontrer, dites-le nous absolument (ici ou sur Instagram @patineparis en les tagguant avec #patineverygoodpeople)

 Emmanuelle, cofondatrice de PAMPA

PAMPA

J’ai monté Pampa avec Noélie il y a bientôt 1 an. Chaque mardi je fais le marché pour créer le bouquet de la semaine dans le style Pampa et en respectant les saisons. On est exactement dans la même logique que la restauration.

On fait aussi énormément de design floral et végétal : j’imagine une DA spécifique à un événement à partir de plantes et de fleurs, ça va de la scéno des loges à We Love Green à partir de plantes et de fleurs à un bar à fleur pour la sortie du prêt-à-porter de Mellow Yellow... 

Nous avons développé une signature Pampa très spécifique : notre palette de couleurs, nos textures, des fleurs assez atypiques et une manière particulière de les agencer… Les designers floraux américains, australiens et anglais, m’inspirent beaucoup : Saipua,  That Flower Shop au Ace Hotel… J'ai des boards Pinterest à l'infini et mes étagères croulent sous les bouquins d'art floral.

On a commencé en livrant quelques bouquets à vélo et maintenant on est une quinzaine à travailler entre atelier et bureaux On est encore une start-up mais on a plein d'idées pour grandir, se structurer, agrandir l'équipe... Et un jour ouvrir PAMPA LA, qui sait ? Pour le moment on préfère livrer à Paris à vélo plutôt que des fleurs enfermées dans une grosse boite à Marseille, ça nous ressemble plus.

On a toujours adoré les fleurs toutes les deux. Noélie est née en Corrèze au milieu des fleurs et moi a Marseille dans les rosiers de ma grand-mère. J'ai toujours offert des fleurs. Aller chez le fleuriste m’a toujours donné des papillons dans le ventre ! Un jour, alors que je travaillais encore en agence de com et que je préparais une couronne de fleurs pour une pote, j’ai su exactement ce que je voulais faire. C’est très excitant de rafraîchir un peu le métier de fleuriste pour les jeunes générations qui en ont parfois une image un peu ringarde. On n’a pas un besoin vital de fleurs, mais ça mais du beau dans le quotidien et ça compte !

MON STYLE

Quand on doit aller à Rungis à 3 heures du matin, c’est plutôt 8 couches d’épaisseur et jean/hoodie/baskets. Je m’habille pareil depuis l’adolescence : tee-shirt blanc, tee-shirt noir, jeans. J’ai 6 paires de Vans, des authentic toiles en noir ou des Sky High… Je suis attirée par la culture skate depuis ma jeunesse à Marseille près du bowl. Je suis passée par une phase skateuse à fond : débardeur court et moulant, jean troué, bandana...Je faisais plein de Roller, comme dans le film Bliss ! Aujourd’hui j’aime bien Weekday où j’ai trouvé mon hoodie parfait : un peu polaire dedans, tout doux dehors, je l’ai en 3 couleurs. Et & Other Stories où je trouve des jolies coupes à prix OK. Pour mes jeans j’investis dans les belles matières : April 77 ou un brut APC que je garde 10 ans. J’adore quand il se patine ! En fait je mets tout le temps les mêmes habits et je rachète les mêmes choses. J’ai une doudoune Etudes Studio que j'adore. Elle est énorme, un modèle homme trop grand pour moi à gros tartan noir et blanc. Je l'avais repérée il y a longtemps et la marque l'a offerte a mon copain, un signe du destin. J’ai passé mon premier hiver de fleuriste dedans, tout un symbole !

CONSCIOUS

Quand je vois coton bio sur l’étiquette je préfère mais je n’ai pas encore une démarche 100% ecofriendly. En revanche je garde mes vêtements super longtemps et je donne ce que je ne mets plus. Côté food, comme c’est toute la vérité rien que la vérité...pendant une dure journée : ça m'arrive d'aller au grec ! J’achète mes fruits et légumes un max bio, je me prépare des petites salades le midi quand on est pas trop dans le rush, et je coche les basiques pour l’environnement et ma santé aussi : je trie mes poubelles et je ne jette rien par terre :). Mais la vraie écolo de la bande c'est Noélie. On veut aller plus loin avec Pampa dans l'engagement durable : recycler nos déchets végétaux et donner les fleurs non vendues…c'est terrible de devoir parfois en mettre à la poubelle !

Côté sport, après avoir dépensé tout mon argent dans des salles très chères où j’ai mis les pieds 3 fois, je suis devenue accro à la gym suédoise : c'est collectif, y a du son, en 1 h tu te dépenses énormément...Et ça rentre parfaitement dans mon budget d'entrepreneuse :)

___Propos recueillis par PATiNE et par beau temps

 

Article précédent Article suivant