Votre Panier  ( 0 )

Frais de livraison offerts à partir de 200€, comme ça vous savez !

Votre panier est vide

Livraison et délais d'expédition

Livraison en 2 à 5 jours maximum, hors précision d'expédition sur le produit.

Si vous avez un doute, écrivez-nous !

RSE Report 2023 / Chapitre 6 : communiquer autrement

Tout commence par là : changer la mode c’est d’abord changer notre rapport à elle et nos comportements de consommation. L’ère de la fashion victime est révolue et Patine, aux côtés d’autres acteurs de la mode, propose de nouvelles habitudes : apprendre à ré-aimer ses vêtements, sortir de la sur-consommation, penser à réparer plutôt que jeter. Pour réellement apporter sa pierre à l’édifice, Patine a donc mis en place une stratégie pour aider ses client·es à s’orienter vers ce mode de consommation plus responsable, qui ne se limite pas qu’à Patine.  

L’un des problèmes majeurs de l’industrie de la mode c’est la surconsommation, conséquence de la surproduction. Si nous veillons de notre côté à ne pas surproduire, nous avons aussi pour mission de limiter la surconsommation en tant que comportement d’achat.

Depuis son lancement, Patine choisit l’éducation plutôt que la culpabilisation pour faire évoluer les comportements de consommation. À l’aide d’un discours qui mêle humour, culture, références pop-culture et données scientifiques, Patine souhaite faire de la communication autour de l’écologie et des sujets de responsabilité d’entreprise un bon moment. Patine adopte un ton décomplexé, proche de sa communauté tout en la responsabilisant sur ses comportements. Éduquer n’est pas infantiliser.



À l’image d’un restaurant engagé et aux produits ultra qualitatifs: Patine renseigne ses fiches produits avec bavardage instructif et exhaustivité. Pour ne jamais se salir les mains de green washing et par souci de transparence, un maximum d'informations est mis à disposition de tout un chacun·e. Objectif: en dire beaucoup et rester captivant pour éveiller la curiosité et les consciences. 

Pour aimer longtemps ses vêtements il faut qu’ils soient de bonne qualité mais surtout qu’ils soient réellement voulus. Dès notre lancement, nous avons intégré nos client·es dans le processus de création de son dressing en lui envoyant un questionnaire de pré-lancement afin de connaître ses goûts et ses envies. La recette de création de Patine est un juste milieu entre co-création et créativité qui permet de créer de la surprise et du désir chez les client·es.

Le système de vente, largement basé sur les précommandes, permet lui aussi de recréer du désir autour de pièces que l’on commande en sachant qu’elles n’arriveront pas tout de suite: l’attente participe au désir. Les précommandes permettent également de limiter les achats compulsifs fondés sur la peur qu’un vêtement soit victime de son succès le jour du lancement. 



Nous cherchons constamment à challenger notre fonctionnement pour qu'il soit nouveau, efficace, utile...et vertueux ! La précommande est, pour le moment, le système le plus vertueux qu’on ait trouvé pour limiter la surproduction. 



Les précommandes remettent la production au cœur de l’acte d’achat d’un vêtement. Nous ne lançons en confection que les précommandes de nos client·es et évitons ainsi le stock inutile. On peut fabriquer autant de pièces que souhaitées, sans frustrer (sauf raz-de-marée qui crée la rupture de tissu). C'est le meilleur moyen pour nous aussi de lancer une nouvelle matière, catégorie ou essentiel dans le catalogue : on donne toute sa chance à une nouveauté qui a pris souvent 1 an à être développée, mais on ne risque aucune surproduction, on ne fabrique que ce qui est commandé.

“N’achetez pas ce jean, recommandez le”

Même si Patine est une marque de mode qui vend des vêtements, il ne s’agit pas de pousser les client·es à l’achat mais seulement de les laisser acheter ce dont elles ont besoin et/ou réellement envie. Nous testons donc les bons modèles de préconisations qui ne poussent pas à l'achat non réfléchi mais qui aident plutôt les client·es à se poser les bonnes questions pour savoir si elles devraient ou non acheter le vêtement. C’est contraire aux principes du capitalisme mais on ne se refait pas! 



Tout ça, ça passe par la création de questionnaires qui nous permettent de savoir à quel point les client·es sont engagées, emballées et investies dans les projets ainsi que par l’analyse de ces questionnaires ce qui prend beaucoup de temps et d’énergie même si on adore vous lire. Nous accompagnons les clientes au dans le processus d’achat (ou pas! on ne forcera jamais à acheter cqfd). A titre d’exemple: le mail envoyé suite à un panier abandonné ne pousse pas à l’achat et au craquage mais incite à réfléchir en invitant à se demander “en avez-vous vraiment besoin?”. Quant aux mails de lancement de produits, nous écrivons en priorité et en majorité aux personnes s’étant inscrites à des alertes pour les prévenir des nouveautés. Ainsi, nous n’avertissons que les client·es intéressées pour ne pas spammer toute la base et polluer autant les boîtes mail que l’espace mental.

20% des consommateur·trice·s déclarent avoir changé radicalement leur comportement : envoi de questionnaires de lancement et de satisfaction à nos abonné·es mails et instagram.



A la question "Une dernière chose : depuis que j'ai découvert la qualité patine," 49% déclarent être déjà engagées, 14% avoir eu un changement de comportement radical, 36% faire attention petit à petit, et 2% ne pas faire particulièrement attention.



Nos 5 tips pour savoir si t'as raison de craquer pour un vêtement.






1 • L’auto-quizz : Est-ce que je vais le ranger en haut de la pile dans mon dressing ? Est ce que j’ai déjà au moins 3 idées de tenues à fabriquer avec ?



2 • Note to self : Écrire une petite note dans votre téléphone avec dedans tous vos “wanted”. À force de les regarder, une sélection naturelle va s’opérer.



3 • RTT shopping : Laisser passer une semaine sans shopping. Si au bout de ces 7 jours vous en avez toujours envie c’est bon signe.



4 • La conversion du prix en “pay per wear” : d’après nos calculs, nos prix sont alignés sur la fast fashion dès que vous les portez 3x plus longtemps ou souvent. Alors pour adoucir votre trésorerie, on prend en charge les frais de paiement en 3 fois avec la solution Alma.



5 • Ask the brand : un doute sur la taille, sur la composition, sur les délais d’échange et retour... On adore vous parler sur hello@patine.fr et sur messenger depuis le site.

Vous souhaitez être tenu·e au courant de nos prochaines avancées?

Inscrivez-vous au Club Patine :