Notre conviction : tout part de la matière ! Chacune de nos matières est sourcée ou co-développée pour être responsable, locale, confortable au quotidien, facile à vivre et belle longtemps. On privilégie les matières les plus proches de chez nous de la fibre au finissage pour économiser les km et du coup l'impact CO2. Concrètement, la moitié de notre temps est réservé à la maîtrise de la qualité et l'amélioration continue des matières existantes. Chaque production est comme une nouvelle aventure ! L'autre moitié du temps est réservée à la recherche, développement et testing de futures matières pour répondre à nos prochains projets d'habits. Et toute l'année on fait souvent appel à vous dans nos questionnaires pour confirmer qu'une fois portées nos matières vieillissent bien.

 

Willie - jersey épais de coton bio/recyclé - exclusivité PATiNE

Première production : 2017 (après 8 mois de projet)

Ses origines : Le jersey avec lequel tout a commencé ! Composé de 100% de coton bio dont 40% de recyclé, il est tricoté et teint au Portugal. Les fils bios certifiés GOTS sont aujourd’hui en provenance d’Ouganda ou de Tanzanie pour limiter les km et où nous pouvons garantir le sérieux de nos partenaires. Les fils bio recyclés sont eux originaires de Turquie pour les unis et du Portugal pour le gris chiné et issus de déchets de filature en coton bio. C’est un jersey épais, comme les tee-shirts US vintage qu'on chine depuis des années, au tombé parfait et qui ne vrillent pas. Son toucher texturé légèrement irrégulier doit sa singularité à un procédé exclusif de notre filateur pendant lequel les résidus de coton habituellement rejetés à l’étape du filage sont réintégrés dans le fil. 

Et en vêtements, ça donne quoi ? On l’utilise actuellement pour les tee-shirts Willie Cool, Willie Iconic, Willie le Big V, et d'autres surprises. Confectionnés et teints au Portugal, leur fabrication pollue 4x moins l’eau et 1,9x moins l’air qu’un tee-shirt classique. En blanc milkshake, noir black coffee et gris chiné ils sont fabriqués en productions régulières. Et on joue avec des séries de couleurs et de prints plusieurs fois par an :)

Comment en prendre soin ? Il se lave à l’envers à 30 degrés (programme idéal pour économiser de l’énergie mais aussi pour que les fibres durent plus longtemps!), se repasse à fer doux ou pas du tout. Pour assurer une durée de vie bien longue aux jolies couleurs de Willie, on vous conseille de ne pas les mélanger et de faire des lessives par couleurs (surtout pour les rouges et roses pour éviter qu’ils perdent de leur éclat). Pour le séchage, nous vous recommandons d’éviter le sèche-linge qui casse la fibre des habits et qui consomme énormément d’énergie. Privilégiez le séchoir à linge, un cintre ou même une chaise!

 

Marty - molleton épais de coton bio/recyclé - exclusivité PATiNE

Première production : 2018 (après 7 mois de projet)

Ses origines : Tout comme Willie, il est composé de 100% de coton bio dont 40% de recyclé, il est tricoté et teint au Portugal. Les fils bios certifiés GOTS sont aujourd’hui en provenance d’Ouganda ou de Tanzanie pour limiter les km et où nous pouvons garantir le sérieux de nos partenaires. Les fils bio recyclés sont eux originaires de Turquie pour les unis et du Portugal pour le gris chiné et issus de déchets de filature en coton bio. Il est très épais, un peu ferme. C’est un molleton gratté doux dedans : on appelle ça le "American fleece". Son toucher texturé légèrement irrégulier doit sa singularité à un procédé exclusif de notre filateur pendant lequel les résidus de coton habituellement rejetés à l’étape du filage sont réintégrés dans le fil.

Et en vêtements, ça donne quoi ? On l’utilise actuellement pour nos sweatshirts Marty 90, Marty Oversize et Marty Hoodie, confectionnés au Portugal dans le même atelier que les Willie. Leur fabrication pollue 4x moins l’eau et économise 390 litres d’eau (soit environ une semaine de douche) et pollue 1,9x moins l’air qu’un sweat-shirt classique. En noir black coffee, gris chiné et rouge tomato "Planète Love", ils sont fabriqués en productions régulières. Et comme pour Willie on joue avec des séries de couleurs et de prints plusieurs fois par an :) On travaille actuellement sur des joggings, horizon 2021

Comment en prendre soin ? Il se lave à l’envers à 30 degrés (programme idéal pour économiser de l’énergie mais aussi pour que les fibres durent plus longtemps!), se repasse à fer doux ou pas du tout. Pour assurer une durée de vie bien longue aux jolies couleurs de Marty, on vous conseille de ne pas les mélanger et de faire des lessives par couleurs (surtout pour les rouges et roses pour éviter qu’ils perdent de leur éclat). Pour le séchage, nous vous recommandons d’éviter le sèche-linge qui casse la fibre des habits et qui consomme énormément d’énergie. Privilégiez le séchoir à linge ou le cintre (en bois ça évite de déformer les épaules) pour éviter qu’il ne prenne des plis.

Découvrir les Marty

Brenda - Denim selvedge recyclé authentique sans stretch - exclusivité PATiNE

Première production : 2019 (après 18 mois de projet)

Ses origines: Brenda est une superbe toile italienne de denim sans stretch tissée sur des machine anciennes type "selvedge" : la laize du tissu est étroite, on reconnait le selvedge aux bords finis au tissage par des lisières blanches. Encore plus inédit, elle ne contient pas de coton neuf puisqu'elle est composée à 50% de coton recyclé à partir des déchets collectés à l’étape du fil de denim, et à 50% de REFIBRA™ (un fil mélangeant coton recyclé et lyocell, fibre à base d’arbres d’Eucalyptus, peu gourmande en eau et 100% biodégradable). Pour le délavage, tous les procédés ont été sélectionnés pour éviter la pollution et économiser l’eau que ce soit le mode de teinture à l’indigo en surface et sans solvants toxiques ou le délavage à l’ozone. 

Et en vêtements, ça donne quoi ? On l’utilise pour nos 2 coupes de jeans, le Brenda Curvy et le Brenda Slim, confectionnés et délavés en 3 bleus au Portugal. Leur fabrication pollue 3x moins l’eau et économise 8460 litres d’eau, soit 50 baignoires, et pollue 2x moins l’air qu’un jean classique. On lance 3 productions par an, sous forme de précommandes.

Comment en prendre soin ? Comme tout bon jean qui se respecte, Brenda se lave le moins possible (au bout de plusieurs semaines ou plusieurs mois si vous aérez régulièrement, en tout quelques fois par saison) pour durer très longtemps, et toujours sur l’envers pour éviter que les couleurs se délavent. On conseille aussi d’éviter les adoucissants ou les agents de blanchiment et de favoriser une lessive spéciale textiles sombres. Un lavage à la main est idéal (dans une bassine ou une baignoire, à l’eau tiède) mais en cas de lavage en machine, un programme à 30° est recommandé et le repassage (toujours sur l’envers) n’est pas obligatoire. Pour le séchage, nous vous recommandons d’éviter le sèche-linge qui casse la fibre des habits et qui consomme énormément d’énergie. Privilégiez le séchage à l’air libre, toujours à l’envers.

Pour aller plus loin, on a rédigé un guide d'entretien du jean

 Découvrir les jeans Brenda

Dustin - Velours de coton bio

Première production : 2019 (après 5 mois de recherche)

Ses origines : Notre joli velours caramel, poids lourd pour homme (on trouve ça plus joli que les velours tous fins et mous souvent réservés aux pantalons pour femme) est tissé en 100% coton bio et teint en Allemagne avec des fils de trame provenant d’Inde et des fils de chaîne de Turquie. La prochaine étape sera de trouver un coton bio européen pour réduire encore plus les émissions de CO2 !

Et en vêtements, ça donne quoi ? On l’utilise pour le pantalon Dustin confectionné au Portugal sur la même coupe que le jean Brenda Curvy. On fait 1 production par an actuellement. Leur fabrication pollue 2,9x moins l’eau et économise 4900 litres d’eau, soit 31 baignoires, et pollue 1,8x moins l’air qu’un velours classique.

Comment en prendre soin ? Il se lave à l’envers à 30 degrés (programme idéal pour économiser de l’énergie mais aussi pour que les fibres durent plus longtemps!). Il n’a pas besoin d’être repassé et va marquer naturellement aux zones de pli. Pour le séchage, nous vous recommandons d’éviter le sèche-linge qui casse la fibre des habits et qui consomme énormément d’énergie. Privilégiez le séchoir à linge, un cintre ou même une chaise! 

Découvrir le velour Dustin

Tony - Toile popeline de coton bio/recyclé et polyester recyclé - finissage exclusivité PATiNE

 

Première production : 2020 (après 12 mois de projet)

Ses origines : Ni trop épaisse, ni trop légère, avec du caractère mais pas rigide ni transparente. Elle est composée de 59% de coton bio certifié GOTS (un fil de chaîne peigné indien) et 41% fil recyclé issu de résidus de vêtements (23% polyester recyclé et  18% coton recyclé pour un fil de trame espagnol). La prochaine étape sera de trouver un coton bio européen pour réduire encore plus les émissions de CO2. Elle est tissée en France par Les Tissages de Charlieux (atelier engagé dans le développement durable près de Lyon) qui nous ont développé un finissage exclusif pour PATiNE donnant à la toile son aspect un peu gaufré. Tony c’est donc un tissu épais mais pas lourd, avec 150 grammes au m2, et un toucher ferme comme une belle couette d'hôtel, qui reste joli même un peu froissé !

Et en vêtements ça donne quoi ? On l’utilise pour nos chemises Tony inspirées des chemises sportswear des années 80 et confectionnées au Portugal dans un atelier de 30 couturières spécialisé dans la chemise pour un sublime niveau de finition. Leur fabrication pollue 3x moins l’eau et économise 1200 litres d’eau, soit 7,5 baignoires, et pollue 1,7x moins l’air qu’une chemise classique. On lance plusieurs productions par an, sous forme de précommandes.

Comment en prendre soin ? Elle se lave à l’envers à 30 degrés (programme idéal pour économiser de l’énergie mais aussi pour que les fibres durent plus longtemps!), se repasse à fer doux ou pas du tout. Pour assurer une durée de vie bien longue aux jolies couleurs de Tony, on vous conseille de ne pas les mélanger et de faire des lessives par couleurs (surtout pour les roses pour éviter qu’ils perdent de leur éclat). Pour le séchage, nous vous recommandons d’éviter le sèche-linge qui casse la fibre des habits et qui consomme énormément d’énergie. Secouez votre chemise à la sortie de la machine pour enlever les gros plis et laissez-la sécher sur un cintre en bois, ça évite de déformer les épaules !

Découvrir les chemises Tony

Anita - Bio-acétate

Première production : 2019

Ses origines : Inspirée par les tétines plastiques et oursons Agatha des 90s, nous cherchions une matière au look plastique mais dans une version noble et plus écologique : Anita est une bio acétate fabriquée en Italie à partir de composants naturels only (cellulose de bois et de coton) et sans plastifiants polluants (plastifiant naturel à base de maïs garanti sans phtalates). 

Et en accessoires, ça donne quoi ? Habituellement utilisée pour les lunettes, nous utilisons notre acétate pour nos Créoles et nos Baby Créoles, déclinées en plusieurs couleurs, et entièrement fabriquées localement dans l'Ain, au pied des montages du Jura, à Oyonnax. Spoiler : bientôt des barrettes.

Comment en prendre soin ? Elle est solide et résistante aux chocs mais pensez bien à protéger vos boucles des rayures lorsque vous ne les portez pas. Il faut éviter aussi de les passer sous l’eau pour ne pas abîmer la tige en métal. 

Découvrir les bijoux Anita

Une fois portées les couleurs et les matières vont évoluer et se patiner au fil du temps, on a hâte de voir à quoi elles vont ressembler dans 10 ans!

 

    Si vous avez des questions par rapport à nos matières, on est là, écrivez-nous à hello@patine.fr !